Etalons U17 : Que valent nos cadets 2018 ?

C’est une équipe de 18 joueurs que le sélectionneur Zerbo Krol  a amené en France en ce mois de mai 2018. Si les résultats n’ont pas toujours été au rendez-vous ( Lire ), la performance a été impressionnante. Tous les observateurs avertis, présents au stade Léo Lagrange pendant le tournoi, ont été agréablement surpris du niveau tant collectif qu’individuel des Etalons U17. L’équipe, bien en place, parfaitement disciplinée, très motivée, a produit un jeu de qualité et parfaitement solide. Les organisateurs et le public de connaisseurs ont été séduits, bien au-delà des attentes. D’ailleurs, le comité d’organisation, devant l’engouement général, a introduit avant la fin du tournoi sa demande de reconduction de la participation du Burkina Faso à l’édition 2019. Les  recruteurs de clubs professionnels, présents en nombre durant les trois jours de tournoi, ont rivalisé d’intérêt sur plusieurs Etalons. Et ce n’est pas le promoteur officiel des footballeurs burkinabés, Ecurie Napon, qui nous démentira sur l’existence de négociations sérieuses concernant plusieurs des pépites exposées à Rezé 2018.

Etalons U17 – Échauffement durant Rezé 2018

Au final, on peut affirmer avec fierté que ces cadets 2018 ont été des ambassadeurs formidables pour le football burkinabé, et de dignes représentants du Burkina Faso.

MATCH  1 : ETATLONS U17 #  La Roche S/Yon  Vendée Foot

C’est  Le premier match du tournoi disputé  avec une équipe burkinabé arrivée sur le terrain dans la foulée d’un voyage non-stop de plus de 24h  . Démarré avec 30 minutes de retard (17H30), la rencontre va se révéler être la meilleure prestation des Etalons de tout le tournoi. Une équipe du Burkina en place dans tous les compartiments de jeu, disciplinée et dominatrice, avec des joueurs affamés de ballons et récitant leur gammes à la perfection. Prévenus qu’il fallait un gros score pour passer en ¼ de finale par le goal-average (les deux précédents matchs ayant été perdus par forfait), les Etalons U17 vont remplir leur mission à la perfection, combinant résultat et manière; devant un public nombreux,  ébloui et conquis. C’est le match qui aura installé les Etalons U17 dans le cœur de tous ceux présents à Rezé pendant les trois journées de la compétition.

MATCH  2 : ETATLONS U17 # FC TOURS (0-0 ; tirs au but : 1-4)

A peine remis de leurs émotions de la veille, nos Etalons U17 ont rendez-vous à 10H30 pour leur 1/4 de finale face à l’un des favoris. Tours FC  c’est un club du TOP 10 français dans le domaine des centres de formations pour footballeurs professionnels.

Premier constat : les joueurs de Tours ont un gabarit proche du double de ceux des burkinabés. Deuxième constat : L’équipe de Tours a été prévenue de la performance des Etalons de la veille et ont choisi de durcir d’entrée le jeu, avec un sens du professionnalisme exemplaire. Troisième constat : Les Etalons, joueurs comme encadreurs, semblent surpris, et sans solutions, face à un adversaire au jeu solide dans tous les compartiments et à la technique bien supérieure. Dernier constat : Les effets du voyages transpirent dans la baisse de volume de jeu des burkinabé, comparé à la production de la veille. Avec courage envie, les burkinabés compensent avec efficacité et obligent les deux équipes à aller à la séance de tirs au but. A cet exercice, les Etalons découvrent qu’ils ont d énormes progrès à faire  s’ils ambitionnent de devenir de grands joueurs de football à l’avenir. Quasiment aucun pénalty cadré, et une élimination au bout de la série.

Un match  référence pour évaluer les points à corriger, tant individuels que collectifs. A noter la belle attitude des deux équipes.

MATCH  3 ETATLONS U17 # FC NANTES  (0-1)

Étonnamment, les 1/4 de finales vont voir l’élimination des principaux favoris. Et c’est le cas d’un des plus grands clubs français dans le domaine de la formation de joueurs professionnels. Le FC NANTES offre au Burkina Faso de rencontrer ce qui se fait de mieux sur le plan technique et du jeu en mouvement en France. Le public ne s’y trompe pas, déserte les autres matchs  et se concentre autour de l’aire de jeu. Pour le Burkina Faso, hors de ce type de tournoi, c’est inespéré comme opposition.

Les joueurs burkinabé vont mettre le premier tiers du match à courir derrière le monopole du ballon par les nantais, mais sans s’exposer. A force de patience, et d’impact physique, le Burkina Faso va renverser la vapeur et se créer 6 occasions nettes de buts. Toutes ratées inexplicablement. A noter que le staff burkinabé, certainement dans sa logique de rotation et de tests de tout l’effectif, va se priver dans cette rencontre de son meilleur joueur et N°9. Dans le dernier tiers du match, le jeu va se rééquilibrer et Nantes va profiter de son unique occasion de but pour clouer le Burkina Faso.

Une superbe rencontre qui aura convaincu définitivement le public, et les spécialistes du football présents en très grand nombre, que cette génération de joueurs burkinabés était très talentueuse et fort prometteuse. Si la Fédération continue le travail . . .

MATCH  4ETATLONS U17 # OLYMPIACOS du Pirée (Grèce)  (0-1)

L’opportunité était donnée au Burkina Faso de découvrir un autre type de football avec cette rencontre face au représentant du football grec. Et les jeunes burkinabés vont effectivement apprendre !

Leçon N°1 : Une grande équipe doit connaitre ses forces et celles de l’adversaire. Alors que les burkinabés n’ont pas jugé utile d’observer les rencontres  d’Olympiacos, les grecs eux ont observés les matchs du Burkina Faso. Ils ont élaborés et appliqué un plan anti-Burkina  d’une efficacité implacable. Leçon N°2 : Les Africains ne sont pas les seuls capables de jouer dur sur l’homme ! Les burkinabés vont l’apprendre à leur dépens en insistant en vain tout le match sur le défi physique pour tenter de faire plier leurs adversaires. Leçon N°3 : En compétition, seul le résultat compte ! Là où les burkinabé sont restés exemplaire de correction et de fairplay (Ils ont d’ailleurs gagné ce trophée), les grecs ont pourri la rencontre à dessein, en multipliant les simulations et actes d’anti-jeu. C’est la rencontre du Burkina ou le plus grand nombre de cartons ont été distribués et où le plus grand nombre de joueurs burkinabés ont pris des coups. Leçon N°4 : Quand on mène au score, le temps vaut de l’or ! Et les grecs ont donnés une leçon aux burkinabés en cassant systématiquement le rythme et en exploitant l’horloge à leur avantage. Du grand art de la part de jeunes joueurs futurs professionnels.

Un match frustrant mais riche d’enseignements. Les footballeurs grecs ont déjà gagné des titres européens. Le Burkina Faso n’en n’est pas loin. Cette génération d’Etalons est en train d’apprendre les ficelles du métier qui pourraient peut-être lui apporter les titres tant convoités. A suivre.

BILAN

Au final, on peut  être très optimistes pour le futur du football burkinabé, au vu des performances de l’équipe U17 du Burkina Faso. Si le progrès est encore important à faire, la qualité des joueurs présentés à Rezé n’a laissé planer aucun doute sur les chances d’y arriver.

BRAVO à cette promotion 2018 des ETALONS U17 ! Vous nous avez comblé de bonheur et rendus fiers. Bonne chance pour vos carrières au service de la gloire du Burkina Faso !